hamburger overlay
Group of women supporting each other

Les femmes vivant avec le diabète: s'unir pour agir

Écrit par: CHRISTEL OERUM (DIABETES STRONG) Je suis une femme qui vit avec le diabète, et si vous lisez ceci, il y a de fortes chances que vous le soyez aussi. À part le fait de vivre avec le diabète, nous n'avons peut-être pas grand-chose en commun, mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas ou ne devrions pas nous soutenir mutuellement. Vivre avec le diabète en tant que femme comporte un grand nombre de défis, et il n'y a aucune raison pour que l'une ou l’autre d'entre nous doive faire face à ces défis toute seule. ...

Lire la suíte

Préciser les résultats

Doctor speaking to female patient

Savoir parler à votre médecin

Que vous viviez avec le diabète depuis de nombreuses années ou que vous veniez à peine d’être diagnostiqué, communiquer avec votre équipe de soins est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire. Si vous êtes nerveux ou mal à l’aise de vous ouvrir à votre médecin ou à votre pharmacien, sachez qu’il y d’excellentes raisons de maîtriser ces appréhensions. Moins bien vous communiquez, plus votre niveau de stress, d’anxiété et de risque de dépression s’élève. Cela mène aussi inévitablement à une gestion du diabète moins soutenue et moins efficace. 1 Puisqu’il est prouvé qu’il est bon pour votre santé de...

Lire la suíte
Men playing tennis and chatting

Petit survol des médicaments oraux

Pour le diabète de type 1 Avec le diabète de type 1, on doit prendre de l’insuline à vie puisque le corps n’en produit pas – il faut l’administrer au moyen d’injections ou d’une pompe. Vous vous demandez pourquoi, de nos jours, il n’existe pas encore de pilule d’insuline? Eh bien, c’est que les enzymes de l’estomac auraient tôt fait d’annuler son action. Au-delà de l’insulinothérapie, la gestion du diabète de type 1 passe aussi par l’exercice physique, l’alimentation et la mesure de la glycémie. Certains médicaments oraux sont parfois prescrits en complément, par exemple ceux-ci :...

Lire la suíte
Person standing near a plant

Ayez bon pied bon œil!

L’hyperglycémie caractéristique du diabète affecte, à la longue, les nerfs (ce qu’on appelle la neuropathie) et les vaisseaux sanguins, en particulier les capillaires. Il s’ensuit une perte de sensibilité et une diminution de l’hydratation naturelle des pieds menant à une sécheresse de la peau et, par conséquent à des fissures et à des callosités. Non seulement vous risquez davantage de vous blesser les pieds et de ne pas vous en rendre compte tout de suite, mais la cicatrisation se fait plus lentement et les plaies ont plus tendance à s’infecter. ...

Lire la suíte
Women cleaning her teeth

Pour garder le sourire avec le diabète

Le diabète augmenterait le risque de problèmes buccaux, mais cela n’a rien à voir (ou presque) avec la consommation de sucre. En fait, c’est surtout l’hyperglycémie qu’il faut pointer du doigt. L’effet de la glycémie Votre corps réagit de différentes façons quand votre glycémie est mal contrôlée. Vous produisez moins de salive, et elle contient plus de glucose – c’est là que peut survenir la sécheresse buccale, l’ulcère, la carie ou l’infection à levures. En raison de l'hyperglycémie, il y a augmentation du glucose dans la salive ...

Lire la suíte
Gestion de la douleur

Gestion de la douleur

5 conseils pour obtenir un échantillon en douceur et pratiquement sans douleur Les prélèvements sanguins sont un élément essentiel de la gestion du diabète et ce, jour après jour. Dans une étude récente, il a été révélé que la douleur est la principale raison pour laquelle les personnes vivant avec le diabète omettent de faire régulièrement leurs mesures de glycémie. L’un des facteurs qui contribuent à une sensation de douleur plus vive au moment du prélèvement est une mauvaise manipulation de l’autopiqueur. Selon la méthode prescrite, l’utilisation des autopiqueurs Accu-Chek® ...

Lire la suíte

Nos cinq conseils pour l’été

Plusieurs facteurs comme la chaleur et l’humidité perturbent la gestion du diabète. Il est donc important de prendre certaines précautions. Nous sommes là pour vous aider! Nos cinq conseils pour l’été 1. Méfiez-vous de la chaleur. Les températures élevées et la déshydratation peuvent perturber votre glycémie. Ayez toujours de l’eau à portée de main et cherchez l’ombre quand le soleil est à son plus fort. 2. Gardez votre matériel en lieu sûr. Vos médicaments, votre insuline...

Lire la suíte
crossed legs of lady practicing yoga

Prendre soin de soi

Les effets du stress, on les connaît: les hormones sécrétées par le corps entraînent une augmentation directe de la glycémie. De plus, on sait que la dépression a une plus forte prévalence chez les personnes vivant avec le diabète. Or, quand on est tendu et qu’on a moins d’énergie, on est d’autant moins motivé à bien gérer sa glycémie. S’ensuit un cercle vicieux dont on a peine à se sortir. Prendre du temps pour soi Paradoxalement, c’est lorsqu'on a l’impression qu’on n’a plus de temps qu’il faut en prendre....

Lire la suíte
Food plates on a table

Saveurs d’ailleurs: la recette du succès

Vous avez arrêté votre choix sur une destination, vous passez des heures à faire défiler les photos, vous salivez devant les succulents plats qui vous attendent… et puis, le diabète revient dans le portrait. Bien sûr, les voyages chamboulent la routine, particulièrement du côté de l’alimentation. Mais nul besoin de vous serrer la ceinture pour autant. Suivez ce guide! Avant de lever les voiles D’abord, familiarisez-vous avec votre destination et sa gastronomie. Par exemple, la cuisine méditerranéenne est généralement plus facile à gérer que...

Lire la suíte

Pages