hamburger overlay

Qu’est-ce que l’entraînement musculaire – et pourquoi s’y intéresser?

Texte original de Christel Oerum, de DiabetesStrong.com L’entraînement musculaire, c’est mon dada. J’adore la sensation de contrôle que ça me procure, et le fait que ça m’aide à gérer mon diabète.   S’entraîner en musculation, ça veut tout simplement dire qu’on fait travailler nos muscles. On augmente notre force en utilisant le poids de notre corps, des bandes élastiques ou des haltères. Et la beauté dans toutes ces options, c’est qu’on n’a pas forcément besoin de se rendre au gym ni d’acheter toutes sortes d’appareils qui coûtent cher.   L’entraînement musculaire me donne...

Lire la suíte

Préciser les résultats

Plate with drinks

Boire ou ne pas boire, telle est la question

Des réunions familiales aux soirées entre amis, l’alcool se retrouve très souvent sur la liste d’invités, mais il ne fait pas toujours bon ménage avec le diabète. À moins d’indication contraire de votre médecin, rien ne vous interdit de prendre un petit verre si vous suivez quelques règles de base. D’abord, comment agit l’alcool? Quand vous consommez de l'alcool, votre foie se met en mode « nettoyage »: au lieu de produire du glucose, il s’efforce d’éliminer l’alcool de votre système. Vous risquez une hypoglycémie, qui peut se...

Lire la suíte
Ederly couple smilling and being affectionate

En galante compagnie… avec le diabète

Ça y est, vous avez rencontré cette personne qui pourrait être la bonne! Avec les premiers rendez-vous viennent les papillons dans le ventre, mais ils se mêlent peut-être à une certaine crainte surtout si vous vous demandez quand et comment parler de votre diabète à votre nouvelle flamme. Maintenant ou plus tard? La décision vous revient. Vous aurez un poids de moins sur les épaules en présentant la situation d’emblée, même si le sujet peut sembler lourd au début d’une relation. Si vous attendez quelques semaines, votre tendre...

Lire la suíte
Elderly couple sitting outside

Comprendre le diabète de type 2

Qu’est-ce que c’est? Le diabète de type 2 est de loin le plus fréquent: il touche jusqu’à 90% des personnes vivant avec le diabète. On le retrouve surtout chez les adultes (d’où le surnom « diabète de l’adulte »), en particulier ceux âgés de 40 ans et plus. Toutefois, avec l’épidémie d’obésité qui sévit un peu partout dans le monde, il se déclare chez des personnes de plus en plus jeunes. On associe ce type de diabète à un mode de vie sédentaire, de même qu’à l’obésité ou au surpoids, en particulier s’il y a une accumulation de...

Lire la suíte
Sugary drinks

Les boissons sucrées: moins, c’est mieux

L’Organisation mondiale de la Santé recommande de réduire l’apport en sucre à 10% de la ration énergétique quotidienne, soit 200 des 2000 calories qu’un individu consomme en une journée ou bien 50g de sucre. Il serait encore meilleur pour la santé de réduire cette portion à 5%, c’est-à-dire 25g. Cela équivaut à 6 cuillères à thé par jour! Lorsqu’on vit avec le diabète, on connaît bien la chanson: gare au sucre, il se retrouve partout. Si l’on surveille de près ce qu’on mange, on doit appliquer la même vigilance à ce qu’on boit. Les boissons...

Lire la suíte

Adolescence et diabète: le diabète, ça ne coupe pas les ailes

En quête de validation auprès de ses pairs, l’adolescent, qui construit son image de lui-même et cherche à vivre de nouvelles expériences, peut trouver difficile de vivre avec le diabète. Devenir responsable​ L’adolescent peut vouloir se rebeller contre la routine qui entoure la gestion du diabète. Une mesure de glycémie lui rappelle qu’il est différent, lui donne l’impression d’être constamment surveillé. Parfois, le jeune préférera éviter d’être confronté au résultat d’une mesure pour ne pas se sentir découragé ou coupable. Voici quelques pistes pour apaiser la tension :...

Lire la suíte

Gestion du stress

Lorsque votre corps est attaqué, ou du moins se sent attaqué, il déclenche une réaction de fuite ou de combat, avec la dose d’hormones que cela entraîne.  Le cortisol et l’adrénaline, entre autres, augmentent le taux de glucose qui est acheminé rapidement aux cellules pour fournir de l'énergie au corps. À cause du diabète, l’insuline ne joue pas toujours son rôle efficacement, ce qui peut mener à l’hyperglycémie. Toutefois, si vous vivez avec le diabète de type 1, vous êtes plus à risque d’hypoglycémie. Respirez! ...

Lire la suíte

Injections d’insuline: éliminer les barrières

Les injections d’insuline font partie de votre quotidien? Dans ce cas, vous savez qu’elles sont essentielles à la gestion de votre diabète et à la prévention de ses complications. Vous savez aussi qu’il est primordial de suivre votre horaire d’injections. Si votre corps ne reçoit pas assez d’insuline, vous risquez de graves problèmes à long terme, notamment aux yeux, au cœur, aux nerfs et aux reins. S’il en reçoit trop, vous êtes susceptible de faire de l’hypoglycémie, ce qui peut, dans les cas extrêmes, provoquer un coma diabétique. Malgré tout, plus de la moitié des insulino-...

Lire la suíte
Adolescente regardant sa pompe à insuline

Une pompe à insuline, cinq scénarios

Précieuse alliée au quotidien, votre pompe à insuline vous suit partout sans broncher, mais certaines situations requièrent une attention particulière (ou de l’ingéniosité) de votre part; en voici cinq exemples. Dans la douche ou le bain. La plupart des pompes résistent aux éclaboussures, mais ne peuvent être immergées d’eau. Vous avez deux choix: soit vous déconnectez votre pompe, soit vous lui trouvez un endroit sécuritaire. Dans le premier cas, vérifiez votre glycémie avant et après la déconnexion, et ne passez pas plus d’une heure sans votre pompe. Si vous...

Lire la suíte

Pages