Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Savoir parler à votre médecin

Que vous viviez avec le diabète depuis de nombreuses années ou que vous veniez à peine d’être diagnostiqué, communiquer avec votre équipe de soins est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire. Si vous êtes nerveux ou mal à l’aise de vous ouvrir à votre médecin ou à votre pharmacien, sachez qu’il y d’excellentes raisons de maîtriser ces appréhensions. Moins bien vous communiquez, plus votre niveau de stress, d’anxiété et de risque de dépression s’élève. Cela mène aussi inévitablement à une gestion du diabète moins soutenue et moins efficace. 1

Puisqu’il est prouvé qu’il est bon pour votre santé de communiquer avec votre équipe de soins, voici quelques bonnes idées pour amorcer la conversation et vous assurer qu’elle se poursuit.

Qui sont les membres de votre équipe de soins?

Si vous ne savez pas encore qui sont les personnes impliquées dans votre programme de soins, faites leur connaissance. Votre équipe devrait comprendre :

• un intervenant de premier niveau (médecin)
• un pharmacien
• une infirmière ou un éducateur agréé en diabète
• un diététiste
• un endocrinologue
• un ophtalmologiste
• un thérapeute
• un podiatre

Vous n’avez peut-être pas besoin des services de tous ces spécialistes, mais c’est une bonne chose que de pouvoir vous tourner vers eux si vous avez des questions particulières.

Consentement éclairé

Le membre le plus important de votre équipe de soins, c’est vous! Outre le fait de faire le nécessaire pour gérer le diabète au jour le jour, cela signifie aussi que vous avez droit de parole relativement à votre traitement. En fait, votre professionnel de la santé devrait vous expliquer votre diagnostic et toutes les possibilités de traitement qui s’offrent à vous de manière à ce que vous puissiez prendre des décisions éclairées en lien avec votre santé. L’Organisation mondiale de la santé offre un excellent aperçu du consentement éclairé, y compris des traitements qui exigent un consentement écrit (les chirurgies, par exemple) et ce à quoi vous devez vous attendre dans le processus de consentement éclairé.2

Combien d’information voulez-vous avoir?

On peut souvent être dépassé et intimidé par l’information médicale. Si vous préférez ne pas être immédiatement mis au courant de ces détails, dites-le à votre médecin ou à votre pharmacien. Trouvez un équilibre confortable entre ce que vous voulez savoir et ce que vous devez savoir pour réussir à gérer le diabète. Si le fait de connaître la situation dans ses moindres détails vous rend plus serein parce que vous vous sentez plus en contrôle, dites-le lui aussi.

De quoi discuter?

Vous aurez sans doute des questions d’ordre général à poser à votre professionnel de la santé quand vous le verrez – de nouveaux symptômes, des modifications à votre traitement, etc. Il est préférable de régler ces questions en premier. N’oubliez pas de poser aussi les questions que vous avez sur des sujets délicats ou importants pour vous. Et si vous avez décidé d’ajouter des médecines alternatives à votre plan de traitement, soyez ouvert et honnête avec votre équipe de soins. Ces conversations servent une cause importante : celle de votre santé!

Analyses et tests médicaux

Il est important de vous soumettre aux tests médicaux demandés par votre professionnel de la santé, mais il est aussi important pour vous de poser des questions à leur sujet, par exemple:

• • Y a-t-il quelque chose que vous devez savoir avant de subir ce test?
• • Qu’est-ce au juste que ce test mesure?
• • Comment le résultat de ce test influencera-t-il des modifications potentielles à votre traitement?
• • Y a-t-il des risques à subir ce test?
• Comment serez-vous informé des résultats?

Avant et après votre rendez-vous

S’il y a des choses que vous devez discuter avec votre professionnel de la santé, réfléchissez-y à l’avance. Noter vos questions et apporter vos notes lors de votre rendez-vous peut vous aider à garder le cap et à profiter pleinement de votre consultation en vous procurant l’information dont vous avez besoin. Après votre rendez-vous, n’hésitez pas à faire un suivi si vous avez des questions relativement à votre traitement. Si vous recevez des résultats de tests que vous ne comprenez pas, téléphonez pour qu’on vous explique.

Difficile de parler à votre professionnel de la santé?

C’est vrai, les médecins sont occupés, mais ils sont là pour vous servir et il n’y a aucune raison pour vous de retarder ou de renoncer à l’information qu’il vous faut pour votre santé. S’il vous semble impossible d’obtenir une réponse claire de votre médecin sur un certain sujet, essayez de lui dire « Je ne comprends pas [ce sujet]. Pouvez-vous me consacrer quelques minutes et me l’expliquer? » Si votre professionnel de la santé ne peut pas trouver le temps de s’entretenir avec vous, proposez de prendre un rendez-vous pour une conversation téléphonique afin de discuter de vos préoccupations. Un « mentor », un ami ou un membre de la famille qui comprend mieux le diabète peut aussi aider en assistant à vos consultations médicales. Ne renoncez jamais à obtenir les connaissances dont vous avez besoin.

Références
1Diabetes Care. Look Who’s (Not) Talking: Diabetic patients’ willingness to discuss self-care with physicians. En ligne à : http://care.diabetesjournals.org/content/35/7/1466.short?rss=1. Consulté le 30 juin 2015.
2World Health Organization. The Process of Seeking Informed Consent. En ligne à : https://www.who.int/rpc/research_ethics/Process_seeking_IF_printing2.pdf. Consulté le 30 juin 2015.

Recevez notre infolettre

Une source d’information reliée au diabète intéressante et utile

Abonnez-vous maintenant

Partager

Classé sous :