Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Surprises sucrées

Les professionnels de la santé et de la nutrition donnent souvent des livres, des mises en garde et des conseils aux personnes atteintes de diabète au sujet de l’importance de surveiller et de calculer leur consommation de glucides. S’il est vrai que les personnes qui vivent avec le diabète doivent faire attention aux glucides, ce n’est pas le seul facteur qu’ils devraient considérer dans leurs choix alimentaires. Qu’en est-il du sucre, des lipides, du sodium et du cholestérol? Et des éléments bénéfiques tels que fibres, protéines, vitamines et minéraux? Limiter sa consommation d’aliments riches en sucres et en glucides est certes un bon...

Lire la suíte

Préciser les résultats

Couple hereux qui marche à l'extérieur

Les bénéfices d’une vie active

L’exercice, c’est bon pour tout le monde, mais si vous vivez avec le diabète, il peut faire une énorme différence dans le contrôle de votre glycémie. Qui plus est, l’activité physique permet à vos cellules de profiter de l’insuline plus efficacement, ce qui améliore votre taux d’A1C.   Les nombreux bénéfices de l’activité physique L’exercice est l’une des pierres angulaires de la gestion du diabète, parce que la liste de ses bénéfices pour les personnes atteintes de diabète est très longue. L’exercice peut :1 améliorer la sensibilité à...

Lire la suíte
Adolescente regardant sa pompe à insuline

Une pompe à insuline, cinq scénarios

Précieuse alliée au quotidien, votre pompe à insuline vous suit partout sans broncher, mais certaines situations requièrent une attention particulière (ou de l’ingéniosité) de votre part; en voici cinq exemples. Dans la douche ou le bain. La plupart des pompes résistent aux éclaboussures, mais ne peuvent être immergées dans l’eau. Vous avez deux choix ici : soit vous déconnectez votre pompe, soit vous lui trouvez un endroit sécuritaire. Dans le premier cas, vérifiez votre glycémie avant et après la déconnexion, et ne passez pas plus d’une heure sans votre pompe. Si vous préférez la garder avec vous, vous...

Lire la suíte
Doctor telling patient bad news

Accepter un diagnostic de diabète

La nouvelle est tombée : vous ou votre enfant souffrez du diabète. Après le choc initial, vous passerez sans doute par une gamme d’émotions et de questionnements – un cheminement tout à fait normal et propre à chacun, qui pourrait comprendre les étapes suivantes : Le déni. Vous ne croyez pas au diagnostic. La colère. Vous ressentez un sentiment d’injustice, ou encore de l’anxiété qui se transforme en révolte. Le marchandage. Vous acceptez partiellement la situation, mais remettez certains volets en question (le traitement proposé, la...

Lire la suíte
Doctor speaking to female patient

Savoir parler à votre médecin

Que vous viviez avec le diabète depuis de nombreuses années ou que vous veniez à peine d’être diagnostiqué, communiquer avec votre équipe de soins est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire. Si vous êtes nerveux ou mal à l’aise de vous ouvrir à votre médecin ou à votre pharmacien, sachez qu’il y d’excellentes raisons de maîtriser ces appréhensions. Moins bien vous communiquez, plus votre niveau de stress, d’anxiété et de risque de dépression s’élève. Cela mène aussi inévitablement à une gestion du diabète moins soutenue et moins efficace. 1 Puisqu’il est prouvé qu’il est bon pour votre santé de...

Lire la suíte
Man on couch with laptop

Comprendre le diabète de type 2

Qu’est-ce que c’est? Le diabète de type 2 est de loin le plus fréquent : il touche jusqu’à 90 % des personnes vivant avec le diabète. On le retrouve surtout chez les adultes (d’où le surnom « diabète de l’adulte »), en particulier ceux de 40 ans et plus. Toutefois, avec l’épidémie d’obésité qui sévit un peu partout dans le monde, il se déclare chez des personnes de plus en plus jeunes. On associe ce type de diabète à un mode de vie sédentaire, de même qu’à l’obésité ou au surpoids – en particulier s’il y a une accumulation de gras au niveau de l’abdomen –, mais des facteurs...

Lire la suíte
Men playing tennis and chatting

Petit survol des médicaments oraux

Pour le diabète de type 1 Avec le diabète de type 1, on doit prendre de l’insuline à vie puisque le corps n’en produit pas – il faut l’administrer au moyen d’injections ou d’une pompe. Vous vous demandez pourquoi, de nos jours, il n’existe pas encore de pilule d’insuline? Eh bien, c’est que les enzymes de l’estomac auraient tôt fait d’annuler son action. Au-delà de l’insulinothérapie, la gestion du diabète de type 1 passe aussi par l’exercice physique, l’alimentation et la mesure de la glycémie. Certains médicaments oraux sont parfois prescrits en complément, par exemple ceux-ci :...

Lire la suíte
Boy with curly hair at a dentist exam

Pour garder le sourire avec le diabète

Le diabète augmenterait le risque de problèmes buccaux, mais cela n’a rien à voir (ou presque) avec la consommation de sucre. En fait, c’est surtout l’hyperglycémie qu’il faut pointer du doigt. L’effet de la glycémie Votre corps réagit de différentes façons quand votre glycémie est mal contrôlée. Vous produisez moins de salive, et elle contient plus de glucose – c’est là que peut survenir la sécheresse buccale, l’ulcère, la carie ou l’infection à levures. En raison de l'hyperglycémie, il y a augmentation du glucose dans la salive ce qui favorise la propagation de bactéries, diminue l’...

Lire la suíte

Transition vers une nouvelle pompe à insuline

Comme un vieux compagnon, votre pompe à insuline vous accompagne partout. Devoir remplacer cet appareil que vous connaissez si bien peut donc être déstabilisant. Mais rappelez-vous : la pompe est un moyen d’améliorer votre qualité de vie, et un modèle plus récent vous permettra de faire un pas de plus dans cette direction. De nouvelles possibilités Si la technologie évolue, c’est pour mieux s’adapter à vos besoins. Une fois accoutumé à de nouvelles fonctions – auxquelles, équipé de votre vieil ami, vous n’aviez peut-être jamais songé –, vous gagnerez du temps et de l’énergie. La pompe...

Lire la suíte

Pages