Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Traiter sa peau aux petits soins

Vivre avec le diabète, c’est être plus enclin à avoir la peau sèche, notamment parce qu’une glycémie élevée fait uriner plus fréquemment, ce qui entraîne la déshydratation. Comme l’hyperglycémie affecte nerfs et capillaires, il peut aussi s’ensuivre une diminution de la sudation.

Or une peau sèche peut se blesser plus facilement ou se fendre, donc être sujette aux infections, ce qui peut entraîner de graves complications. Qui plus est, si la neuropathie vous guette, vous pourriez ne pas vous rendre compte du problème assez tôt.

Diverses complications

Peau sèche et mauvaise circulation sanguine peuvent être synonymes de démangeaisons, parfois localisées, notamment aux jambes.

Divers types d’éruptions cutanées ou d’ampoules, ou encore des infections bactériennes (rougeurs, enflures, douleur) ou fongiques peuvent également survenir.

L’infection bactérienne d’un follicule pileux peut se traduire par une folliculite ou un furoncle. Le tour des ongles ou la paupière peuvent de même subir une infection. Le coupable le plus commun : le staphylocoque. Le traitement requiert alors souvent des antibiotiques.

Les endroits humides de la peau – entre les doigts ou les orteils, aux coins de la bouche, sous les aisselles ou à l’aine – sont quant à eux sujets aux infections fongiques : champignon, eczéma, pied d’athlète ou vaginite à levures, entre autres.

En ce qui concerne les complications moins courantes, étant donné les dommages aux capillaires, la peau, surtout celle des jambes, peut se couvrir de taches brun pâle qu’on confond souvent avec des manifestations normales du vieillissement. Cette condition, la dermopathie diabétique, est cependant sans danger. Les diabétiques développent aussi parfois une sclérodermie, c’est-à-dire un épaississement et une diminution de la souplesse de la peau.

Vous observez des symptômes apparentés, vous découvrez une blessure ou une infection? Consultez sans tarder un professionnel de la santé.

Mieux vaut prévenir!

Souvent, le seul traitement pour ces problèmes est une bonne gestion de votre glycémie. C’est donc aussi le meilleur moyen de les éviter.

Ainsi, buvez de l’eau régulièrement pour bien vous hydrater, et bougez! En plus de vous procurer un sentiment de bien-être grâce aux endorphines, l’activité physique stimule la circulation du sang et aide à conserver le taux de glucose à l’intérieur des valeurs cibles.

Et puisque la peau des pieds et des jambes est particulièrement à risque, examinez-la quotidiennement.

Un peu de douceur

  • Évitez de rester longtemps sous la douche ou dans votre bain, et gare à l’eau trop chaude, qui tend à assécher la peau.
  • Utilisez un savon doux, et assurez-vous de bien vous rincer ensuite : les résidus de savon assèchent la peau.
  • Après la douche ou le bain, appliquez une crème ou une lotion hydratante sur le visage et le corps – de préférence un produit sans parfum, hypoallergène et non comédogène.
  • Après la douche ou le bain, appliquez une crème ou une lotion hydratante sur le visage et le corps – de préférence un produit sans parfum, hypoallergène et non comédogène.

En été…

  • Évitez de vous exposer au soleil sans une protection adéquate.
  • Réappliquez de l’écran solaire toutes les deux heures environ, et pour la baignade, optez pour un produit hydrofuge.

Sachez que les journées grises ne sont pas sans danger : les rayons UV peuvent traverser les nuages, et même le brouillard.

… comme en hiver

  • Couvrez-vous bien les mains et le visage.
  • Ne négligez pas l’écran solaire : il fait froid, mais le soleil est toujours là!
  • Armez-vous de crèmes et lotions hydratantes, de baume pour les lèvres, etc. Gardez-en dans votre sac à main ou dans les poches de votre manteau.

Notez qu’à l’intérieur, le taux d’humidité idéal devrait se situer entre 35 % et 45 %. Si l’air est sec (vous pouvez le vérifier à l’aide d’un hygromètre), il peut être judicieux de vous procurer un humidificateur.

Conclusion

La peau, c’est le plus grand organe du corps humain : il faut en prendre grand soin!

Références:
Allison Tsai, « Winter Skin Guide », Diabetes Forecast. The Healthy Living Magazine, American Diabetes Association, septembre 2016 : http://www.diabetesforecast.org/2016/sep-oct/winter-skin-guide.html?loc=morefrom?referrer=http://www.diabetes.org/living-with-diabetes/complications/skin-complications.html. Consulté le 7 mars 2017.
American Diabetes Association, « Skin Complications » : https://www.diabetes.org/living-with-diabetes/complications/skin-complications.html. Consulté le 7 mars 2017.
Brenda Conaway, « Diabetes-Related Skin Conditions », WebMD : https://www.webmd.com/diabetes/features/diabetes-related-skin-conditions. Consulté le 7 mars 2017.
Diabète Canada, « 5 Fixes for Dry Winter Skin » : https://www.diabetes.ca/publications-newsletters/diabetes-current-newsletter/diabetes-current-archive/diabetes-current-december-2013/healthy-living/5-fixes-for-dry-winter-skin. Consulté le 7 mars 2017.
Diabète Québec, « Pour une peau saine et en santé » : http://www.diabete.qc.ca/fr/vivre-avec-le-diabete/soins-et-traitements/soins-du-corps/pour-une-peau-saine-et-en-sante/. Consulté le 7 mars 2017.
WebMD, « Skin Problems in Diabetes » : https://www.webmd.com/diabetes/skin-problems. Consulté le 7 mars 2017.
Yves Perrier, « Contrôler l’humidité de votre maison », La Presse, 28 octobre 2008 (mis à jour le 18 février 2009) : https://www.lapresse.ca/maison/immobilier/conseils/200810/26/01-872797-controler-lhumidite-dans-votre-maison.php. Consulté le 7 mars 2017.

Recevez notre infolettre

Une source d’information reliée au diabète intéressante et utile

Abonnez-vous maintenant

Partager

Classé sous :