Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Gardons le papier pour l’origami

Effectuer le suivi des données de diabète à la main, c’est du travail, vous serez sûrement d’accord avec moi. En fait, beaucoup de nos activités quotidiennes demandent des efforts, mais ça ne nous empêche pas de persévérer. Pourquoi? Parce que c’est payant. Se brosser les dents, par exemple, nous donne un sourire blanc et éclatant, en plus de réduire le nombre de caries. Tenir un carnet n’est pas différent : c’est avantageux, et ça devient plus facile lorsqu’on en fait une habitude. Pas de données, pas de progrès Il y a quelques années, je suis arrivé chez mon médecin...

Lire la suíte

Préciser les résultats

man sitting on a bench park looking depressed

Diabète et dépression : s’armer contre une épée de Damoclès

L’annonce d’un diagnostic de diabète implique des changements dans les habitudes de vie, ce qui s’accompagne d’un certain deuil. Il est alors normal d’être déstabilisé, d’éprouver des sentiments négatifs. Mais au-delà de ce choc initial, les personnes vivant avec le diabète sont bel et bien plus enclines à glisser vers une dépression. Davantage de risques En effet, près de 10 % des personnes diabétiques vivront une dépression majeure; environ 30 % en éprouveront des symptômes. Cette prévalence est le double de celle de la population n’ayant pas de maladie chronique. ...

Lire la suíte
Doctor telling patient bad news

Accepter un diagnostic de diabète

La nouvelle est tombée : vous ou votre enfant souffrez du diabète. Après le choc initial, vous passerez sans doute par une gamme d’émotions et de questionnements – un cheminement tout à fait normal et propre à chacun, qui pourrait comprendre les étapes suivantes : Le déni. Vous ne croyez pas au diagnostic. La colère. Vous ressentez un sentiment d’injustice, ou encore de l’anxiété qui se transforme en révolte. Le marchandage. Vous acceptez partiellement la situation, mais remettez certains volets en question (le traitement proposé, la...

Lire la suíte
crossed legs of lady practicing yoga

Prendre soin de soi

Les effets du stress, on les connaît : les hormones sécrétées par le corps entraînent une hausse directe de la glycémie. On sait de plus que la dépression a une plus forte prévalence chez les personnes vivant avec le diabète. Or, quand on est tendu et qu’on a moins d’énergie, on est d’autant moins motivé à bien gérer sa glycémie. S’ensuit un cercle vicieux dont on a peine à se sortir. Prendre du temps pour soi Paradoxalement, c’est quand on a l’impression qu’on n’a plus de temps qu’il faut en prendre. Une bonne pause donne un regain d’énergie. Et quand on est fatigué, trop épuisé pour aller...

Lire la suíte
A man and his wife on a boat sailing

Saveurs d’ailleurs : la recette du succès

Vous avez arrêté votre choix sur une destination, vous passez des heures à faire défiler les photos, vous salivez devant les succulents plats qui vous attendent… et puis, le diabète revient dans le portrait. Bien sûr, les voyages chamboulent la routine, particulièrement du côté de l’alimentation. Mais nul besoin de vous serrer la ceinture pour autant. Suivez le guide! Avant de lever les voiles D’abord, familiarisez-vous avec votre destination et sa gastronomie. Par exemple, la cuisine méditerranéenne est généralement plus facile à gérer que la cuisine italienne riche en glucides (bonjour les pâtes et...

Lire la suíte

Gestion du stress

Votre corps est attaqué. Ou du moins, il se sent attaqué. Sa réaction : s’apprêter à fuir ou à combattre, avec la dose d’hormones que ça suppose. Le cortisol et l’adrénaline, entre autres, augmentent le taux de glucose, qui est vite acheminé aux cellules pour fournir au corps de l'énergie. À cause du diabète, l’insuline ne joue pas toujours efficacement son rôle, ce qui peut mener à l’hyperglycémie. Et si vous vivez avec un diabète de type 1, attention: l’hypoglycémie peut aussi vous guetter. Respirez! Pour développer de meilleurs mécanismes de défense, usez d’...

Lire la suíte
A mother playing with her 2 kids

Mesdames, ce message est pour vous.

Emma, la dessinatrice française de BD, a récemment touché une corde sensible avec sa bande dessinée "Fallait demander/You should have asked."  On y voit un mari dire à sa femme débordée et exaspérée qu’il aurait volontiers voulu l'aider avec les tâches ménagères, si seulement elle lui avait demandé de le faire. Beaucoup connaissent intuitivement ce phénomène, à savoir qu’une proportion écrasante de la charge mentale repose sur les femmes...

Lire la suíte

Saison du rhume et la grippe

  Chaque année, on touche du bois en espérant qu’il ou elle passera son chemin sans nous voir. C’est que le rhume et la grippe ont mauvaise réputation ‒ et pas sans raison. Qui aime avoir le nez qui coule ou tousser à s’en faire mal aux poumons? Communes et dites « bénignes », ces infections doivent toutefois être surveillées de près chez les personnes qui vivent avec le diabète. Quelques faits Le rhume et la grippe sont des infections des voies respiratoires d’origine virale: l’un est relativement banal et dure moins de dix jours; l’autre est plus grave,...

Lire la suíte
A woman at work

Gérer son diabète au travail

Il y a de ces journées où on ne sait plus où donner de la tête. Peu importe le domaine de travail, le mot d’ordre est de toujours produire davantage, en moins de temps, et avec moins de ressources. Et la gestion du diabète, dans tout ça? Stress, urgences et glycémie On connaît la chanson : le stress rime avec une augmentation du cortisol et fait fluctuer la glycémie. Et quand vos journées au bureau sont un feu roulant, bien manger, bouger et tester votre glucose sanguin passent vite au second plan... ce qui met votre santé en jeu (donc, paradoxalement, cette sacro-sainte productivité)!...

Lire la suíte

Pages