hamburger overlay

Les femmes vivant avec le diabète: s'unir pour agir

Écrit par: CHRISTEL OERUM (DIABETES STRONG)

Je suis une femme qui vit avec le diabète, et si vous lisez ceci, il y a de fortes chances que vous le soyez aussi.

À part le fait de vivre avec le diabète, nous n'avons peut-être pas grand-chose en commun, mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas ou ne devrions pas nous soutenir mutuellement. Vivre avec le diabète en tant que femme comporte un grand nombre de défis, et il n'y a aucune raison pour que l'une ou l’autre d'entre nous doive faire face à ces défis toute seule.

Les femmes fortes se serrent les coudes

Dans un monde où les médias sociaux peuvent facilement nous mettre en situation de comparaison, je crois qu'il est encore plus important de se rappeler que nous ne sommes pas en compétition. Au contraire, en tant que femmes, nous avons le pouvoir de nous soutenir les unes les autres!

Nous avons toutes besoin de différents degrés et types de soutien quand il s'agit de notre diabète. Pour moi, trouver du soutien pour ces moments de la vie quotidienne n'a pas de prix. Lorsque je lutte contre l'hyperglycémie en raison de mon cycle menstruel (comme le font la plupart des femmes lorsque nos hormones fluctuent), je trouve que les commentaires et les encouragements d'autres femmes qui vivent la même chose m'aident à supporter ces journées plus difficiles sur le plan de la glycémie. C'est aussi un bon rappel que je ne suis pas seule dans cette situation, que tout ne peut pas être géré et que je fais de mon mieux.

En plus des femmes comme moi que j'ai rencontrées dans la vie réelle et en ligne, j'ai aussi trouvé plusieurs superstars du diabète qui sont une source d'inspiration: Halle Berry (Actrice), Chris Jarvis (Rameur olympique canadien), Salma Hayek (Actrice), Neil Young (Chanteur canadien) et Tom Hanks (Acteur). Si vous n'avez pas déjà une poignée de femmes fortes qui vivent avec le diabète dans votre coin, je m’engage à vous aider à les trouver.

Trouver votre réseau de femmes fortes

Vous seriez surpris de la puissance d'une amitié qui n'existe que par le biais d'Internet. La communauté en ligne sur le diabète nous a donné la possibilité de nous connecter et de trouver du soutien de n'importe où.

Mes trois endroits préférés pour trouver ma communauté de femmes fortes sont Facebook, Instagram et les groupes de soutien locaux. Chaque plateforme offre différents types de connexions, et j'utilise personnellement les trois pour obtenir le soutien et l'inspiration dont j'ai besoin en tant que femme vivant avec le diabète.

Facebook

Facebook peut être un excellent moyen d'entrer en contact avec d'autres personnes vivant avec le diabète. Il y a plusieurs groupes Facebook dédiés à tout ce qui concerne le diabète. Il suffit d'ouvrir Facebook et de chercher « diabète et femmes » et vous obtiendrez une liste de groupes auxquels vous pouvez vous joindre.

Je vous conseille de faire partie de quelques groupes et de vous y attarder un peu jusqu'à ce que vous sachiez si c'est le bon pour vous. Vous voulez vous assurer que l'approche de soutien du groupe s'harmonise avec vos besoins, et ce ne sont pas tous les groupes qui le feront. Par exemple, vous pouvez trouver un groupe qui est très axé sur l'alimentation à faible teneur en glucides, et si cela ne semble pas vous convenir, ce n'est pas grave! Nous avons tous une approche différente de la vie avec le diabète, et nous avons des besoins différents en ce qui concerne le soutien que nous recherchons.

Enfin, vous pouvez assurément trouver ici des liens formidables, peut-être même des amitiés durables, peu importe où vous vivez dans le monde.

Instagram

Instagram est une autre façon amusante de se connecter avec d'autres personnes en ligne, et probablement ma préférée! Il est facile de trouver d'autres personnes vivant avec le diabète en cherchant simplement des mots clics (#) comme #diabète, #t1d, #diabètedetype1, #diabètedetype2, #grossesseavec1d, etc. Vous pouvez également trouver un groupe de personnes partageant les mêmes idées en suivant un certain profil et en vous connectant avec d'autres personnes qui suivent et commentent ce profil.

Sur Instagram, vous verrez des histoires et des photos, mais vous pouvez aussi interagir directement avec d'autres personnes par le biais de commentaires et de messages. C'est ainsi que les étrangers peuvent trouver du soutien et de la compréhension et devenir des amis.

Vous pouvez trouver beaucoup d'autres femmes avec qui partager votre quotidien! Pour moi, c'est une interaction très enrichissante. Bien que plusieurs partagent aussi leurs défis (parce que nous avons tous des choses avec lesquelles nous luttons quand il s'agit de notre diabète), certaines personnes sont plus hésitantes à partager ces aspects de leur vie. Le plus important est de se demander: est-ce que je publie quelque chose de positif avec ce commentaire? Ma contribution d’un commentaire faite lors d’une journée de glycémie ardue peut s’avérer positive en racontant simplement ma lutte, ou même en demandant aux autres comment se passe leur journée, ou s'ils ont eu une journée aussi difficile que la mienne.

Lorsque je commente les messages des autres, je m'assure que mes mots vont les motiver, plutôt que de les juger ou de les stigmatiser. Et en passant, si vous tombez sur quelqu'un qui n'est pas une source de positivité et de soutien, vous avez la possibilité de bloquer cette personne, si nécessaire.

Groupes de soutien locaux

Rencontrer d'autres personnes en ligne est un sentiment fantastique, mais rencontrer des gens en personne est encore mieux. Je cherche souvent des groupes locaux. J'ai rencontré des femmes de tous âges vivant avec le diabète: des femmes que je n'aurais pas nécessairement rencontrées autrement, qui ont besoin de soutien ou qui sont capables de donner quand d'autres sont dans le besoin.

Il y a différentes façons de trouver des groupes locaux et cette recherche commence souvent en ligne. Je me tourne vers une association locale du diabète et j'ai même trouvé des rencontres organisées par Instagram et Facebook. De nombreuses associations du diabète ont des calendriers annuels où vous pouvez voir les événements planifiés, et si vous suivez d'autres personnes vivant avec le diabète dans votre région sur les médias sociaux, il est assez facile de rester au courant des activités locales.

Si personne n'organise de rencontres dans votre région, pourquoi ne pas communiquer avec votre association locale du diabète ou les médias sociaux et créer votre propre association?

Convaincue de pouvoir le faire, elle l’a fait

Bien que nous puissions nous tourner vers les autres pour trouver de l'inspiration et du soutien, notre propre attitude envers la vie avec le diabète dépend de nous. Les autres peuvent écouter, ils peuvent donner des conseils et ils peuvent donner l'exemple, mais si nous ne l'adoptons pas et ne le mettons pas en pratique dans notre propre vie, nous obtiendrons les mêmes résultats que nous avons toujours obtenus.

Un jour, ma belle-mère m'a complimentée en me qualifiant « d’intrépide ». Ce qu'elle voulait sûrement dire, c’est que je me remets sans cesse en question et je vais de l'avant. Elle a mentionné mes voyages, mon déménagement du Danemark aux États-Unis, mon changement de carrière, ma participation à des compétitions de conditionnement physique et tout cela pendant que je vis avec le diabète.

C'est un beau compliment qu’elle m’a fait, mais je ne crois pas que je sois sans crainte.

Toutefois, j’estime que j'ai le pouvoir de créer une vie saine pour moi-même, et pour les autres ; et c'est ce qui me motive.

En tant que femmes vivant avec le diabète, nous pouvons toutes nous entraider par un soutien positif et des actes de bienveillance. Réciproquement, si nous sommes persuadées de pouvoir le faire, rien n’est susceptible de l'entraver.

Recevez notre infolettre

Une source d’information reliée au diabète intéressante et utile

Abonnez-vous maintenant

Partager

Classé sous :