Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Piqué au vif

Tremblements, palpitations, sueurs froides, nausées, ou même chute de pression : les aiguilles vous font cet effet?

On ne s’en sort pas : tester sa glycémie et s’injecter de l’insuline riment avec piqûre. Or le stress occasionné par la crainte des aiguilles peut faire augmenter votre glycémie, et par-dessus tout cela, la surface de votre peau peut soudainement devenir hypersensible – aïe aïe aïe! De quoi redouter le tout encore plus!

Apprivoiser la trypanophobie

Trypa… quoi? Trypanophobie. C’est la peur panique des aiguilles, plus particulièrement des injections.

Sachez qu’environ 10% de la population partage votre phobie. Cette crainte irrationnelle est souvent acquise à un jeune âge, soit à la suite d’une mauvaise expérience, soit parce que l’enfant a été témoin de la réaction négative d’un parent ou d’un adulte de confiance. La personne associe donc les aiguilles au danger, d’où la réaction, physique et bien involontaire, qui s’ensuit – non, ce n’est pas « que dans la tête »!

En ce sens, regarder quelqu’un d’autre tester sa glycémie ou s’injecter calmement de l’insuline peut vous aider, petit à petit, à vous défaire de cette crainte.

Diminuer la douleur

C’est scientifiquement prouvé : vous aurez moins mal si vous regardez ailleurs. Employez donc un autopiqueur ou un stylo injecteur d’insuline qui dissimulent l’aiguille complètement.

D’autres trucs

• Pincez le tissu adipeux pour désensibiliser le site d’injection, ou utilisez de la glace.

• Piquez le côté du doigt : il y a moins de terminaisons nerveuses que sur le bout, charnu et plus sensible.

• Ne réutilisez pas aiguilles et lancettes : un instrument émoussé vous fera plus mal.

• Comme l’alcool assèche la peau et la rend de ce fait plus sensible, utilisez plutôt de l’eau tiède et du savon pour nettoyer le site d’injection.

• Changez souvent de doigt. Pour vous assurer de ne pas utiliser le même à répétition, établissez un ordre. Et si un doigt est endolori, attendez qu’il guérisse avant de l’employer à nouveau. (L’avantage de la pompe à insuline, c’est que vous pouvez changer de site d’injection tous les deux ou trois jours seulement.)

• Lors des prises de sang, expliquez au personnel médical que vous n’êtes pas à l’aise avec les aiguilles. Si on a eu de la difficulté à trouver vos veines par le passé, dites-le aussi.

Surtout, ne laissez pas votre peur, aussi forte soit-elle, entraver vos traitements et nuire à votre santé!

Références:
CHEO, “Needle Fears & Phobia”: http://www.cheo.on.ca/en/needle-phobia. Consulté le 26 avril 2016.
Diabetes.co.uk, “Needle Phobia – Overcoming Fear of Needles”: https://www.diabetes.co.uk/emotions/needle-phobia.html. Consulté le 26 avril 2016.
Gary Scheiner, Fight the Phobia! Fear of needles Can be conquered, BD Diabetes Learning Center, March 2007: https://integrateddiabetes.com/Articles/insu/Needle%20Phobia%20article%20edited.pdf. Consulté le 26 avril 2016.
Health, “7 Ways to Make Blood-Sugar Testing Less Painful”: https://www.health.com/health/gallery/0,,20469215,00.html. Consulté le 26 avril 2016.
Le Monde, “Trypanophobie – Les piqûres moins douloureuses quand on regarde ailleurs”: http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/05/24/trypanophobie-les-piqures-sont-moins-douloureuses-quand-on-regarde-ailleurs/. Consulté le 26 avril 2016.
Roche, “Overcoming Your Fear of Needles”: https://www.accu-chek.com/life-with-diabetes/diabetes-basics?utm_campaign=Diabetes_Link&utm_medium=Inactive_URL&utm_content=accu-chekdiabeteslink.com&utm_source=Inactive_URL. Consulté le 26 avril 2016.
Scott Johnson, “10 tips for a fear of needles with diabetes (+1 bonus!),” mySugr, May 27, 2015: https://mysugr.com/fear-of-needles-with-diabetes/. Consulté le 26 avril 2016.

Recevez notre infolettre

Une source d’information reliée au diabète intéressante et utile

Abonnez-vous maintenant