Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Les voleurs de sucre

Connaissez-vous les voleurs de sucre? Vous savez, ces personnes bien intentionnées qui remplacent le vrai sucre par de la stévia, de la saccharine ou un autre substitut?

Je pense à une soirée des Fêtes en particulier, il y a quelques années. On y avait dressé une table regorgeant de tartes, de gâteaux et de friandises à faire pâlir d’envie Willy Wonka; les effluves suffisaient à me mettre l’eau à la bouche.

Sur une table plus petite, on m’avait réservé des oursons en gelée et une tarte aux pommes sans sucre. Bien sûr, c’était une belle attention, compte tenu de mon diabète. Mais… OUACHE! J’ai avalé quelques bouchées sans enthousiasme, regardant les autres se régaler.

Cela fait déjà une dizaine d’années que les experts ont déclaré que le sucre n’était pas notre ennemi. Pourquoi s’obstine-t-on à les ignorer?

La plupart des gens ne comprennent pas que les aliments sans sucre contiennent quand même des glucides. La source importe peu. Ceux qui prennent de l’insuline peuvent ajuster leur dose à la quantité ingérée; au lieu de nous adapter aux aliments, nous adaptons nos médicaments à la situation.

Un biscuit au chocolat ordinaire, par exemple, contient environ 26 grammes de glucides, alors que son équivalent sans sucre en contient 20. Il en va de même pour la tarte aux pommes (40 grammes par portion, comparativement à 37) et le gâteau jaune avec glaçage (40 grammes par tranche, comparativement à 28). Les aliments sans sucre ne sont pas sans glucides.

Pourquoi? Les glucides viennent de nombreuses sources, pas seulement du sucre. Les alcools de sucre (dont le nom finit souvent en « tol », comme le maltitol, le xylitol et le sorbitol) contiennent moins de calories, mais leur goût n’est pas aussi prononcé. Il en faut donc plus pour arriver au même résultat; en fin de compte, ils ne sont pas vraiment une meilleure option que le sucre. Comme bien des substituts sans glucides ne peuvent s’utiliser en cuisine, nous devons nous rabattre sur les options qui en contiennent.

Quel que soit votre choix, souvenez-vous que ce n’est pas la quantité de sucre ni la source des glucides qui influencent la glycémie, mais bien la quantité de glucides. (La source peut toutefois influencer la vitesse d’augmentation de la glycémie.)

Apprenez à vos amis qu’une bonne vieille pomme de terre sans sucre contient environ 29 grammes de glucides, alors qu’un biscuit sandwich en contient 8. Incroyable!

Et souvenez-vous que même si la source des glucides ne change rien à votre glycémie, elle a des effets sur votre organisme. Comme tous les autres nutriments, les glucides devraient provenir de différents aliments. On ne peut se nourrir uniquement aux biscuits. Les aliments à grains entiers, les haricots, les fruits et les produits laitiers offrent plus de substances nutritives, de vitamines et de minéraux. C’est un conseil qui vaut pour tous, que nous vivions avec le diabète ou non!

Le calcul des glucides est un bon moyen de prendre en charge son diabète : il simplifie la vie, permet de profiter davantage des repas et aide à prédire sa glycémie. Instruisons les voleurs de sucre : l’an prochain, j’apporterai un dessert au souper des Fêtes. J’ai déjà quelques idées en tête – mais aucune recette sans sucre!

Texte original de Karen Flanagan, MA, Dt. P., éducatrice agréée en diabète

Diététiste et éducatrice agréée en diabète, Karen Flanagan a travaillé auprès des utilisateurs de pompe à insuline avec Roche Soins du diabète. Elle porte elle-même une pompe depuis 1992.

Recevez notre infolettre

Une source d’information reliée au diabète intéressante et utile

Abonnez-vous maintenant

Partager

Classé sous :