Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Gestion des jours de maladie

Vous vous sentez en forme? C’est le bon temps d’élaborer un plan pour les jours de maladie.

Quand vous êtes malade, vous voudriez pouvoir rester au lit avec un bon livre ou un bon film. Néanmoins, c'est le moment où vous devez consacrer le plus d’attention à vos soins du diabète. La clé pour bien gérer les jours de maladie quand on vit avec le diabète c’est de penser à l’avance à tous les détails. De cette façon, si vous n’avez pas la tête à vous concentrer, vous n’aurez qu’à suivre votre plan.

Que faut-il inclure dans votre plan?

Demandez de l'aide aux membres de votre équipe de soins pour préparer votre plan – demandez-leur dans quelles circonstances réclamer de l’aide, à quelle fréquence prendre des mesures de votre glycémie et des corps cétoniques, quels médicaments prendre et quoi manger. Rassemblez les éléments d’une trousse « jour de maladie » pour avoir sous la main tous les articles supplémentaires nécessaires.

Aide-mémoire pour la trousse « jour de maladie »

  • Un thermomètre
  • Un analgésique
  • Des pastilles pour la gorge sans sucre
  • Les antitussifs, les expectorants et l’acétaminophène n’ont pas d’effet sur la glycémie
  • Des bandelettes urinaires pour la mesure des corps cétoniques
  • Des bandelettes-test de glycémie et des lancettes supplémentaires
  • De l’insuline et des fournitures additionnelles
  • Une trousse d’urgence Glucagon
  • Des aliments faciles à manger qui contiennent des glucides

Au premier signe d’indisposition

La compréhension des effets possibles de la maladie sur votre glycémie vous aidera à poser les bons gestes pour vos soins. Par exemple:

  • Si vous prenez de l’insuline, n’interrompez pas votre traitement. Même si vous avez du mal à manger, vous aurez vraisemblablement besoin d’insuline supplémentaire pour combattre l’augmentation de la glycémie causée par les hormones sécrétées durant une maladie. Vous pouvez augmenter votre insuline prandiale ou de correction, ou bien recourir à un débit de base temporaire si vous utilisez une pompe. Suivez les recommandations de votre professionnel de la santé.
  • Pratiquez une autosurveillance plus fréquente de votre glycémie. Mesurez votre glycémie toutes les 1 à 2 heures.
  • Faites des tests de corps cétoniques si votre glycémie est élevée.
  • Restez hydraté. Si la glycémie est plutôt élevée, buvez beaucoup de liquide sous forme de boissons non sucrées (eau gazéifiée, boisson gazeuse diète, bouillon, etc.) afin d’éviter la déshydratation, à raison de 250 ml par heure.
  • Mangez selon votre programme alimentaire usuel. Gardez à portée de main des glucides à action rapide faciles à manger. Ils peuvent être utiles lors d’un épisode d’hypoglycémie et peuvent se substituer à un repas. Si vous avez la nausée ou si vous vomissez, essayez de prendre une boisson énergétique, un jus, une boisson gazeuse ordinaire ou même une sucette glacée aux fruits pour ingérer les glucides qu’il vous faut. Si votre appétit diminue, tournez-vous vers des sources de glucides liquides ou semi-liquides (compote de fruits, yogourt, etc.) à raison de 15 g de glucides par heure si vous avez pris les doses adéquates d’insuline.
  • Parlez des médicaments que vous prenez à votre spécialiste du diabète et informez-le des résultats inattendus de votre glycémie lorsque vous les prenez. Certains médicaments pour le rhume, les antibiotiques et les autres médicaments prescrits sont reconnus pour affecter les niveaux de glycémie. 

Quand faut-il contacter votre équipe de soins?

Communiquez avec votre médecin aussi souvent qu’il le recommande, mais aussi:

  • Quand vous êtes malade ou avez de la fièvre pendant plus de 48 heures, sans constater d’amélioration.
  • Quand vous avez eu des vomissements ou la diarrhée deux fois ou plus en moins de 4 heures.
  • Quand vos tests d’urine indiquent la présence modérée ou élevée de corps cétoniques.
  • Quand vous avez une glycémie supérieure à 20 mmol/L avec la présence de corps cétoniques (moyen à fort) — diabète de type 1.
  • Quand vous avez une glycémie supérieure à 25 mmol/L et une somnolence excessive — diabète de type 2.
  • Quand vous ressentez des symptômes d’acidocétose ou de déshydratation, comme des maux de ventre qui s’intensifient, des problèmes respiratoires ou une haleine à l’odeur de fruits ou d’acétone.

La clé pour gérer les jours de maladie avec succès réside dans la préparation. En élaborant votre plan et en rassemblant votre trousse « jour de maladie » avant de ressentir les premiers signes d’une indisposition, vous serez prêt à attaquer un virus.

 

Collations pour les jours de maladie
Les aliments suivants contiennent de 10 à 15 grammes de glucides et peuvent être plus faciles à manger quand vous ne vous sentez pas bien.
6 craquelins 1 tasse de soupe
1 tranche de pain rôtie 2 biscuits digestifs
1/3 tasse de jus de pomme 1/2 tasse de jus d'orange
1/2 tasse de compote de pomme 1/2 banane
1/2 tasse de boisson gazeuse ordinaire 1/4 tasse de Jello
1/4 tasse de sorbet 1/2 sucette glacée

 

Références:

Center for Disease and Prevention (2020). Managing sick days. Récupéré de: https://www.cdc.gov/diabetes/managing/flu-sick-days.html. Consulté le 23 février 2021. 

Diabète Québec (2019). Comprendre le diabète: Situations particulières. Récupéré de: https://www.diabete.qc.ca/fr/comprendre-le-diabete/pratique/situations-p.... Consulté le 23 février 2021.

Diabetes Spectrum (2011). Drug-induced glucose alterations part 1: Drug-induced hypoglycemia. Récupéré de: https://spectrum.diabetesjournals.org/content/diaspect/24/3/171.full.pdf. Consulté le 23 février 2021

Recevez notre infolettre

Une source d’information reliée au diabète intéressante et utile

Abonnez-vous maintenant

Partager

Classé sous :