Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Hypoglycémie

On parle d’hypoglycémie lorsque le taux de glucose dans le sang (glycémie) passe au-dessous de 4 mmol/L. Les symptômes peuvent d’abord paraître bénins, comme une humeur irritable ou une légère nausée, mais si rien n’est fait pour régler la situation, l’hypoglycémie peut mener à l’évanouissement, voire au coma.

Les signes

Symptômes causés par la sécrétion d'adrénaline (adrénergiques ou neurogènes)

Ils sont habituellement les premiers à apparaître et on peut les qualifier de « signaux d’alarme »:

  • Tremblements
  • Palpitations
  • Transpirations
  • Anxiété
  • Faim
  • Nausées
  • Picotements

Symptômes causés par un manque de glucose au cerveau (neuroglycopéniques)

Si rien n'est fait, les symptômes suivants peuvent se manifester:

  • Troubles de concentration
  • Changement d'humeur
  • Confusion
  • Faiblesse
  • Somnolence
  • Vision embrouillée
  • Troubles de la parole
  • Maux de tête
  • Étourdissements

Par ailleurs, si l'hypoglycémie survient durant la nuit, il est possible d'avoir ces manifestations: 

  • Transpiration abondante
  • Cauchemars
  • Sommeil agité
  • Maux de tête au réveil

Les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre et d’un épisode à l’autre. Parfois, il arrive qu’aucun symptôme ne se manifeste, entre autres chez les personnes diabétiques de longue date ou si la glycémie diminue lentement.

Lorsqu’elle survient la nuit, l’hypoglycémie se manifeste notamment par une forte transpiration et un sommeil agité. Vous pourriez aussi ressentir des maux de tête au réveil.

Lors d’un épisode d’hypoglycémie sévère, le taux de sucre dans le sang chute généralement sous les 2,8 mmol/L et la personne peut présenter alors certains ou tous les symptômes d’hypoglycémie légère ou modérée. En outre, elle peut perdre connaissance ou avoir des convulsions. Dans de rares cas, l’hypoglycémie sévère peut mettre la vie en danger.

Les causes

Le stress psychologique ou physique, l’alcool, l’alimentation, l’activité physique ou certains médicaments peuvent faire chuter votre glycémie. Il en va de même si votre dose d’insuline était trop importante par rapport à ce que vous avez mangé ou bu, par exemple si vous avez sauté un repas ou pris votre collation plus tard qu’à l’habitude. Il est donc judicieux de noter ce que vous aviez mangé ou bu et ce que vous aviez fait comme activités avant l’épisode d’hypoglycémie.

Les personnes dont le traitement implique de l’insuline ou des médicaments augmentant la production d’insuline par le pancréas sont plus à risque d’hypoglycémie.

Comment la prévenir?

  • Mangez régulièrement et ayez toujours une collation ou une source de sucre à portée de main.
  • Gardez votre glucomètre avec vous et mesurez souvent votre glycémie, notamment avant et après les repas ou avant et après la pratique d'une activité physique.
  • Ajustez votre dose d’insuline en fonction de ce que vous avez mangé ou bu et en fonction de vos activités.
  • Assurez-vous que votre entourage sache reconnaître les signes d’hypoglycémie.
  • Portez quelque chose qui indique que vous vivez avec le diabète comme un bracelet.

Et le glucagon?

Produite par le pancréas, cette hormone a pour fonction d’augmenter la glycémie. Une personne traitée à l’insuline et qui vit un épisode d’hypoglycémie sévère peut nécessiter une injection de glucagon.

Votre médecin vous en a prescrit? Assurez-vous que vos proches savent où se trouve votre trousse et comment administrer le produit.

Quoi faire en cas d’hypoglycémie? 

  • Dès les premiers signes, vérifiez votre glycémie. Vous n’êtes pas en mesure d’utiliser votre glucomètre? Ne courez aucun risque: traitez tout de même vos symptômes. 
  • Consommez 15 g de glucose à action rapide. Par exemple, trois ou quatre comprimés de glucose, 3/4 tasse ou 175 ml de jus de fruit ou de boisson gazeuse, une cuillère à table de miel ou de sirop d’érable. 
  • Attendez 10 à 15 minutes puis revérifiez votre glycémie. Si votre glycémie est toujours basse, recommencez le traitement ou parlez-en à votre professionnel de la santé.

En conclusion

Pressé? Distrait? On oublie facilement de prendre une collation ou on se dit qu’on peut patienter encore un peu. Même si le repas est prévu pour bientôt, il est préférable de manger une bouchée et, comme toujours, de mesurer sa glycémie.

 

Références:

American Diabetes Association (n.d). Hypoglycemia (Low Blood Sugar). Récupéré de: https://www.diabetes.org/diabetes/medication-management/blood-glucose-testing-and-control/hypoglycemia?referrer=https%3A//www.google.com/. Consulté le 30 mars 2021.

Association Canadienne du Diabète (2013). Votre glycémie: hypoglycémie et hyperglycémie. Récupéré de: http://guidelines.diabetes.ca/cdacpg/media/documents/patient-resources/fr/LowsandHighs_French_AF_FINAL4.pdf. Consulté le 30 mars 2021.

Diabète Québec (2020). Le glucagon: une médication hyperglycémiante. Récupéré de: http://www.diabete.qc.ca/fr/vivre-avec-le-diabete/soins-et-traitements/hypoglycemie-et-hyperglycemie/le-glucagon-une-medication-hyperglycemiante/. Consulté le 30 mars 2021.

Diabète Québec (2018). L’hypoglycémie chez la personne diabétique. Récupéré de: http://www.diabete.qc.ca/fr/vivre-avec-le-diabete/soins-et-traitements/h.... Consulté le 30 mars 2021. 

WebMD (2020). Hypoglycemia: When Your Blood Sugar Gets Too Low. Récupéré de: https://www.webmd.com/diabetes/guide/diabetes-hypoglycemia. Consulté le 30 mars 2021. 

Recevez notre infolettre

Une source d’information reliée au diabète intéressante et utile

Abonnez-vous maintenant

Partager

Classé sous :