Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Changer les mauvaises en bonnes journées

Tous ceux qui vivent avec le diabète connaissent des bons et des mauvais jours, des jours où leur glycémie est sous contrôle et d’autres où rien ne va.  Voici ce qu’il faut faire lorsqu’un mauvais jour semble vouloir s’installer.

Tout est une question de perspective

Changez de point de vue, changez votre vie. Si vous considérez le diabète comme une situation sur laquelle vous pouvez exercer un effet, comme une occasion d’en apprendre sur votre santé, vous avez déjà franchi l’étape la plus importante vers des jours meilleurs et une vie plus saine.  N’oubliez pas de rire!

L’humour vous aide à voir le quotidien sous un autre jour.  C’est la raison pour laquelle l’humour est un si bon traitement contre le stress; il vous sort de votre état d’esprit courant, même si ce n’est que pour un moment.

Tournez la page et continuez

Personne n’est parfait, et il y a bien des cahots sur la route que toutes les personnes – sincèrement, toutes les personnes – qui vivent avec le diabète empruntent un jour ou l’autre.  Vous avez surcompensé pour un épisode d’hypo, vous avez sur- ou sous-estimé les glucides que vous alliez consommer, vous avez oublié de poser une question à votre médecin?  Vous n’êtes pas le seul, soyez-en sûr.  L’important, c’est de ne pas en rester là et de vivre positivement le reste de votre journée.

En cas de stress

Si vous vivez une mauvaise journée, le stress peut faire augmenter votre glycémie.1 S’il est impossible d’éliminer le stress complètement, on peut quand même essayer de le gérer.  Portez attention à ce que vous ressentez physiquement et émotivement lorsque vous êtes stressé.  Commencez à relaxer en prenant une distance de l’activité qui vous cause du stress, même si ce n’est que pour 5 minutes.  Prenez la résolution d’apporter dans votre vie des petits changements qui pourront alléger le stress que vous avez dû gérer aujourd’hui.

Les jours de grande émotivité

Lorsque votre glycémie fait des siennes, elle affecte votre moral.  Commencez par corriger l’hyper ou l’hypoglycémie. Considérez d’autres moyens de retrouver le calme : faire une courte promenade à pied, prendre un bain ou une douche, appeler un ami et lui confier vos peines, faire quelque chose qui vous plaît comme écouter de la musique, faire une liste des choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant – ce qui inclut les leçons de vie que vous avez apprises avec le diabète.

Un mot sur la dépression

Tout le monde a des moments moins positifs, mais la dépression, c’est autre chose.  La tristesse, le chagrin, l’anxiété sont des émotions que les êtres humains vivent à certains brefs moments de leur vie. Mais ces émotions s’estompent et les gens récupèrent.  La dépression est une maladie à l’origine de sentiments de tristesse, de chagrin ou d’anxiété intenses dont on ne semble plus sortir.  Votre médecin ou pharmacien peut ne pas être en mesure de reconnaître que vous êtes déprimé.  Si vous pensez l’être, recherchez de l’aide.  Ce peut être un premier pas difficile à faire, mais c’est la seule façon de commencer à comprendre les émotions que vous ressentez, comment elles affectent votre santé et comment vous allez les traiter pour en guérir.2

Bougez davantage

Demeurer actif est l’un des piliers de la gestion du diabète.  Quand vous êtes contrarié ou anxieux, il peut suffire de quelques minutes de marche dans le quartier pour vous sentir un peu mieux. Cela vous distrait de vos problèmes, libère des endorphines, abaisse votre glycémie et en boni, peut vous faire profiter d’une meilleure nuit de sommeil.

Recherchez un groupe de soutien local

Entourez-vous de personnes qui peuvent vous aider pour le long terme, émotivement ou physiquement. La famille et les amis vous aiment, mais il y a quelque chose de très spécial dans les rencontres avec d’autres individus qui partagent les mêmes expériences et les mêmes inquiétudes.

Devenez votre meilleur ami

Il vous arrivera de devoir vous affirmer et réclamer que vos besoins soient reconnus et satisfaits – au travail, à la maison, avec vos amis.  Ne laissez pas les gens présumer de ce que signifie votre vie avec le diabète.  Préparez vos réponses à des questions communes (par exemple : Est-ce que tu vas encore pouvoir manger du sucré?) pour renseigner votre entourage sur ce que le diabète est et sur ce qu’il n’est pas.

Le bonheur pour le long terme

Il est tout à fait possible de vivre une vie heureuse avec le diabète, en dépit des hauts et des bas que l’on rencontre en cours de route.  Avec le temps, vous apprendrez beaucoup de vos erreurs; le moindre nouveau détail sur les moyens de mieux gérer le diabète est source de confort et de sécurité. Travaillez de concert avec votre médecin pour être en aussi bonne santé que vous le pouvez. C’est payant. Le temps aidant, vous vous rendrez compte que « je ne peux pas » s’est doucement transformé en « je peux » dans tous les aspects de votre vie, tous les jours.

Référence

1 International Diabetes Foundation. Type 2 Diabetes and Stress. En ligne à  :https://www.idf.org/sites/default/files/attachments/article_108_en.pdf Consulté le 30 juin 2015.

2 Canadian Diabetes Association. Depression. En ligne à : https://www.diabetes.ca/diabetes-and-you/complications/depression Consulté le 30 juin 2015.

Recevez notre infolettre

Une source d’information reliée au diabète intéressante et utile

Abonnez-vous maintenant

Partager

Classé sous :