Accu-Chek®

Partager cette page Envoyer cette page par courriel Imprimer cette page

Choisissez une option de partage :

Fermer X

Envoyer cette page par courriel

Tous les champs sont obligatoires.

Conseil: pour un envoi à plusieurs adresses courriel, séparez chaque adresse par une virgule

Le diabète : qu'est-ce que c'est ?

Le diabète affecte actuellement 246 millions de personnes dans le monde et on estime que 380 millions d’individus en seront atteints d’ici 2025.1 Plus de 2 millions de Canadiens vivent avec cette la maladie et ce chiffre devrait augmenter à 3 millions avant la fin de la présente décennie. Même si elle touche près de 4 % de la population mondiale2, nombreux sont ceux qui ne savent que très peu de choses sur cette maladie.

Il existe essentiellement deux types de diabète :

  • Le diabète de type 1 survient lorsque votre système immunitaire détruit les cellules béta du pancréas chargées de la production d’insuline. Le corps ne produit alors pas assez ou pas du tout d’insuline. Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent prendre de l’insuline chaque jour. Le diabète de type 1 est également parfois appelé diabète juvénile ou diabète insulinodépendant.

  • Le diabète de type 2 survient lorsque le pancréas ne produit pas assez d’insuline ou que l’organisme ne peut exploiter correctement l’insuline qu’il produit. Au début de la maladie, des changements dans l’activité physique et dans l’alimentation peuvent contrôler les niveaux de glucose sanguin. Avec le temps, le développement de la maladie peut faire en sorte qu’on doive ajouter des médicaments oraux ou de l’insuline pour parvenir à ce contrôle. Éventuellement, le pancréas peut arrêter totalement la production d’insuline. Le diabète de type 2 peut survenir à tout âge. Chez les hommes comme chez les femmes, un excès pondéral augmente les risques de développer le diabète de type 2.3

1 Fédération Internationale du Diabète. Did you know ? Disponible à l’adresse : http://www.idf.org/home/index.cfm?node=264. Données du 16 octobre 2008.
2 US Census Bureau. Projection de population mondiale. Disponible à l’adresse : http://www.census.gov/ipc/www/popclockworld.html. Données du 16 octobre 2008. Population mondiale estimée à 6,8 milliards d’individus. Article disponible en anglais seulement.
3 Fédération Internationale du Diabète. Fact sheet Diabetes and Obesity. Disponibles à l’adresse : http://www.idf.org/home/index.cfm?node=1207. Données du 13 novembre 2008.

Hormone sécrétée dans les cellules béta du pancréas ; son rôle est de faire pénétrer le glucose dans les cellules où il est transformé en énergie.

Appelé également diabète de type 1. Diabète caractérisé par l'insuffisance ou l'absence de sécrétion d'insuline par le pancréas. Les personnes atteintes d'un diabète de type 1 requièrent des injections d'insuline pour survivre.

Également appelé diabète de type 1. Diabète caractérisé par l'insuffisance ou l'absence de sécrétion d'insuline par le pancréas. Les personnes atteintes d'un diabète de type 1 requièrent des injections d'insuline pour survivre.

Hypoglycémie

L’hypoglycémie survient lorsque votre taux de glucose sanguin est trop bas.

Le corps réagit à une chute du taux de glucose sanguin par différents signes précurseurs, qui peuvent varier selon les personnes. Certains de ces signes sont :

  • un état de faiblesse
  • des tremblements
  • la transpiration
  • l’irritabilité ou la confusion
  • la faim

L’hypoglycémie peut être le résultat d’un repas ou d’un goûter sauté ou retardé, d’une activité physique intense, ou de l’administration d’une dose d’insuline trop importante. Chez une personne qui n’est pas atteinte de diabète, le pancréas arrête la production d’insuline si le taux de glycémie tombe en dessous de la normale. Chez une personne diabétique, l’insuline administrée par injection ou par pompe continue d’agir, même si le taux de glucose est bas. Les personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent aussi connaître des épisodes d’hypoglycémie si elles ne consomment pas suffisamment de nourriture après avoir pris leur médicament oral dont la fonction est de stimuler la production d’insuline. Renseignez-vous auprès de votre professionnel de la santé.

L’hypoglycémie peut avoir pour cause les facteurs suivants :

  • une entorse au programme alimentaire (par ex. sauter ou retarder un repas)
  • une activité physique intense ou prolongée sans ajustement préalable de la dose d’insuline ou sans consommation de nourriture
  • un surdosage de médicament ou un changement dans l’horaire d’administration
  • le stress
  • les effets secondaires d’autres médicaments
  • la consommation d’alcool, en particulier en dehors des repas

Traitement de l’hypoglycémie

  • Si vous ressentez l’un ou l’autre des signes précurseurs d’hypoglycémie, faites immédiatement une mesure; si vous ne disposez pas d’un glycomètre à ce moment, procédez tout de suite au traitement.
  • Consommez des aliments solides ou liquides contenant du sucre à action rapide
    • 15 grammes de glucose en tablettes (action très rapide)
    • 3 cu. à thé ou 3 sachets de sucre de table dissous dans 15 ml d’eau
    • ½ tasse de jus ou de boisson gazeuse régulière (non diète)
    • 6 bonbons LifeSavers®
    • 1 cu. à table de miel


Attendez de 10 à 15 minutes, puis refaites une mesure de glycémie. Si votre résultat est encore trop bas (inférieur à 4,0 mmol/L)

  • Répétez le traitement à l’aide de sucre à action rapide (liste ci-haut)
  • Prenez un goûter, comme un sandwich ou des craquelins accompagnés de fromage si votre prochain repas n’est pas prévu dans l’heure qui suit
  • Tentez de déterminer la raison pour laquelle votre glycémie a chuté à ce niveau de façon à pouvoir éviter que cela se reproduise.

Des tests réguliers peuvent vous aider à éviter l’hypoglycémie. Il est important de vérifier souvent votre glycémie. Lorsqu’elle n’est pas traitée, l’hypoglycémie peut avoir des effets graves, comme des évanouissements ou des crises.

Une personne en état de crise ou d’évanouissement a besoin d’aide. A ce stade, la personne a besoin d’une injection immédiate de glucagon. Votre médecin doit prescrire le glucagon et vous apprendre, à vous et à vos proches, comment le préparer et d’administrer.

 

Hormone sécrétée par les cellules alpha du pancréas ; contribue à augmenter la glycémie. Le glucagon peut aussi être administré aux personnes atteintes de diabète qui connaissent des épisodes de forte hypoglycémie.

Retour en haut de la page


Hypoglycémie et activité physique
La pratique ou prolongée d'activités physiques peut entraîner une chute du taux de glycémie, mais vous pouvez prendre plusieurs mesures pour y remédier.

En savoir plus »

Accu-Chek Mobile
Se tester sans bandelette est maintenant possible!
- 50 tests sur 1 cassette
- Aucune manipulation de bandelette

Ce site web contient des informations sur des produits destinés à un large public, et peut contenir des détails ou des informations sur des produits qui ne sont pas disponibles ou pas homologués dans votre pays. Roche ne saurait être tenu pour responsable de l’accès à des informations non conformes aux procédures, réglementations, inscriptions ou utilisations légales en vigueur dans votre pays d’origine.